DRAGONS DE ROUEN

SAM. 29 FéVRIER 20H30 | PLAY-OFFS - 1/4 DE FINALE MATCH 4
5 - 7
( 3-2 / 0-2 / 2-3 )
Gap Rouen

MAR. 10 MARS 20H00 | PLAY-OFFS - 1/2 FINALE MATCH 1
0 - 0
( - / - / - )
Rouen Angers

FABRICE LHENRY : "IL FAUT APPORTER DES CHANGEMENTS POUR PROGRESSER"



A quelques jours de la reprise officielle de la saison 2019/2020, Fabrice Lhenry, l'entraîneur des Dragons de Rouen, reconduit à la tête de l'équipe pour une cinquième saison consécutive, s'est confié à rhe76.com pour évoquer les objectifs de ce nouvel exercice, la préparation, l'effectif, les mouvements... Interview.

rhe76.com : Le club a reconduit une grande partie de l’effectif de la saison dernière. Lui-même avait déjà connu peu de changements par rapport à la saison 2017/2018. Pourquoi ?
Fabrice Lhenry : C’est tout à fait vrai que ces deux dernières années nous avons conservé l’ossature de l’équipe. Quand vous analysez nos deux dernières saisons au point de vue des résultats, et quand vous vivez avec ce groupe toute l’année, vous espérez pouvoir conserver tout le monde. 
Quand vous perdez, dans toute la saison, un seul match dans le temps réglementaire, cela montre deux choses : la qualité de l’effectif à reproduire les efforts à chaque match et le respect des équipes adverses.
C’est notre philosophie à Rouen, et quand vous avez les joueurs qui adhèrent à ça, qui cherchent à s’améliorer à chaque entraînement, à chaque match, vous souhaitez les garder. 

rhe76.com : Est-ce une "nouvelle" stratégie de la part du club, de miser sur la continuité, pour construire l’effectif ? Ou la patte « Fabrice Lhenry » qui souhaite conserver son ossature ?
F. L. : Comme je viens de l’évoquer, il y a plusieurs critères qui entrent en jeu quand on reconstruit notre équipe à l’intersaison. Le premier, c’est celui que tout le monde ne comprend pas et que nous ne contrôlons pas, c’est la volonté du joueur.
Le deuxième, après une analyse collective de la saison, est de réfléchir à comment améliorer notre équipe, tout en respectant le budget prévisionnel de la prochaine saison. Et le troisième critère, est la négociation entre le joueur et le club.
Personnellement, c’est vrai que je souhaitais pouvoir conserver l’ossature de cette équipe car je suis convaincu que ce groupe peut encore progresser dans plusieurs domaines. 
Ensuite, en tant qu’entraîneur, vous avez toujours le souhait d’avoir un groupe motivé, intéressé d’apprendre et avec une attitude professionnelle. Cela fait deux saisons d’affilée que tous les joueurs sont impliqués à aller au plus haut pour ce club, qu’elle que soit la compétition dans laquelle nous évoluons. C’est vraiment agréable de travailler avec eux et de tout faire pour les amener aux succès. 

rhe76.com : Dans quelle mesure le fait de conserver un noyau de joueurs peut-il être bénéfique ? Sur quels aspects humains et sportifs est-ce avantageux ?
F. L. : Cela peut être bénéfique sur plusieurs plans. Le premier, et un des plus importants, est la cohésion du groupe, comment nous arrivons à vivre ensemble dans les bons moments ou les périodes plus difficiles pendant 9 mois. Quand vous avez un groupe solidaire, des joueurs prêts à tout donner pour leurs coéquipiers et qui pensent en premier à l’équipe, au club, c’est bénéfique pour tout le monde. 
Ensuite au niveau sportif c’est avantageux de connaître les qualités de chaque individu, dans quel rôle il peut s’exprimer au mieux pour l’équipe et les aspects où il peut encore s’améliorer.
Et il y aussi l’aspect de proximité au fil des années qui s’installe entre les joueurs et le staff, on se connait plus individuellement, aussi bien sur le plan sportif que sur le plan familial.
Chaque saison reste une aventure humaine où tous les protagonistes sont nombreux. Il y a les joueurs avant tout, mais il ne faut pas oublier toutes les personnes qui travaillent autour d’eux. A ce sujet, ils en sont conscients et très respectueux de ces personnes. C’est une vraie famille à Rouen, un club avec des valeurs et il ne faut surtout pas les perdre. 

rhe76.com : A l’inverse, peut-il y avoir un risque à conserver une grande partie de l’effectif ?
F. L. : Le risque de conserver une grande partie de l’effectif actuel, je ne le vois pas. J’ai toujours été heureux d’apprendre les signatures des joueurs qui ont accepté de continuer l’aventure à Rouen et celles des nouveaux joueurs qui nous rejoignent.  


rhe76.com : Guy Fournier, Manager Général, a annoncé dans les colonnes de Paris-Normandie que le recrutement pourrait en rester là pour débuter la saison. 

F. L. : Vous savez comme moi, que la personne qui tient les cordons de la bourse du club depuis de nombreuses années est Guy. Il respecte le budget qui lui est alloué et c’est une grande qualité qui est reconnue lors de notre recrutement. Les joueurs savent que leurs contrats seront respectés.
En ce qui concerne ma position, je suis tout à fait conscient qu’avec les travaux dans la patinoire, nous avons perdu des espaces privatifs pour la prochaine saison et que nous devions baisser la masse salariale mais ce n’est pas pour autant que notre équipe ne sera pas compétitive. 
Nous avons recruté des jeunes joueurs talentueux et nous intégrerons des joueurs issus du centre de formation pour palier les départs. Finalement cette équipe, aura à mes yeux une grande ambition et progressera au fil des mois.  

rhe76.com : Les trois recrues « externes » sont françaises. Est-ce une volonté particulière de recruter français ?
F. L. : Nous accordons beaucoup d’importance aux joueurs formés localement et quand de bons joueurs français aux portes de l’équipe de France veulent rejoindre notre club, c’est tout naturellement que nous en faisons une priorité. Ce sont de jeunes joueurs prometteurs qui veulent passer une étape supplémentaire. Ils sont donc ambitieux et savent que sans un travail quotidien ils n’atteindront pas le niveau international. Ils viennent à Rouen, pour faire de bonnes performances, avec une envie de progresser et de côtoyer un environnement les poussant à s'améliorer. Cela va être également notre travail de les amener au plus haut niveau.   

rhe76.com : En défense, peut-on dire que Pierre Crinon vient remplacer Mathieu Brodeur ? Deux profils de défenseurs « physiques ».
F. L. : C’est vrai que numériquement, Pierre vient remplacer Mathieu, et qu’il a des similarités physiques. Pierre est un joueur que nous suivons depuis plusieurs saisons. Je trouve que la saison passée, malgré un début de saison ralenti par une blessure, il a gagné en maturité, en discipline et dans la gestion en possession du palet. Il a fait de bons playoffs contre nous donc c’est naturellement que nous nous sommes renseignés sur sa volonté pour la saison à venir. Il n’a pas encore l’expérience du haut niveau comme l’avait Mathieu mais c’est à nous de lui apporter nos conseils pour le développer le plus rapidement. Il veut passer un cap en venant à Rouen, donc c’est très positif pour le club. 

rhe76.com : En attaque, les Dragons perdent le meilleur pointeur de la saison passée avec Alex Aleardi.
F. L. : Comme je l’ai déjà évoqué, nous ne pouvions pas garder la même masse salariale pour la saison à venir avec l’agrandissement de notre patinoire. Nous devons être raisonnable et accepter ces désagréments tout en gardant une équipe compétitive. Vous comprendrez par vous-mêmes pourquoi nous n’avons pas pu conserver Alex. 

rhe76.com : Les signatures de Maurin Bouvet et Bastien Maïa viennent-elles compenser ce départ ? 
F.L. : Tout d’abord je suis très content que le club de Rouen puisse attirer de jeunes joueurs très prometteurs et qui ont cette envie, en venant chez nous de progresser. Je n’attends pas d’eux qu’ils remplacent Alex. C’est une nouvelle saison avec des joueurs différents.
Je souhaite juste qu’ils s’acclimatent au plus vite dans notre équipe sur la glace, dans notre système et qu’ils apportent leurs qualités à l’équipe. 
En ce qui concerne leurs rôles, cela dépendra de leurs performances respectives même si je connais déjà leur profil. Ils sont encore énormément perfectibles surtout dans leur intensité.
Ils sont arrivés avec l’équipe dès le mois de mai pour la préparation, donc ils sont déjà bien intégrés.   

rhe76.com : Le poste de gardien est pourvu en jeunes. Le prêt de Quentin Papillon est-il fait pour lui donner du temps de jeu ? Gaëtan Richard sera-t-il bien numéro 2 derrière Pinta ?
F. L. : Quentin gravit les étapes chaque saison, et c’est tout naturellement qu’après une excellente saison en 1ère division avec Caen, notre club partenaire pour nos jeunes joueurs français, il ait eu une proposition pour devenir gardien numéro 1 en Ligue Magnus. Yorick Treille, le connaissant, lui a fait cette proposition. Il reste quand même indirectement dans notre effectif, nous voulons l’assister dans sa progression. Il a fait toute sa préparation estivale avec notre équipe, des entraînements spécifiques sur la glace avec Romain Farruggia et fera partie de notre stage de gardiens fin Juillet.
Gaëtan suit le même parcours que Quentin. Il sera bien notre deuxième gardien comme la saison passée. Il a énormément progressé, il a découvert la Ligue Magnus l'an dernier. Il doit encore emmagasiner de l’expérience et être dominant quand il joue avec notre équipe de D2. Le cheminenent pour un gardien est un peu plus long que pour un attaquant par exemple, mais avec du travail et de la motivation, cela peut aller très vite.


rhe76.com : Quels jeunes seront utilisés cette saison ?
F. L. : Nous avons comme défenseurs Enzo Cantagallo, Thomas Carminati et Mathieu Mony qui feront partie de notre équipe et qui seront en licence bleue avec Caen.
A l’attaque, Julien Msumbu et Joran Reynaud feront partie de notre équipe après avoir joué avec Caen les deux dernières saisons. 
Comme gardien, nous avons Valentin Duquenne qui est plus jeune que Gaëtan. Il fera partie de nos trois gardiens.
Et puis, nous avons la chance de posséder une belle équipe U20, avec des joueurs prometteurs. La saison dernière, dans une période avec de nombreux blessés, nous avons pu leur donner leur chance de faire leurs premiers matchs en Ligue Magnus. Ils ont très bien répondu à nos attentes.
Suivant leurs performances, ils iront également jouer en première division avec Caen afin d’accélérer leur formation tout en jouant en premier en U20 et en D2.    

rhe76.com : Faut-il s’attendre à des changements dans le jeu des Dragons ? Sur quoi sera mis l’accent ? Le style de jeu ?
F. L. : Oui, il faut toujours apporter des changements si nous voulons progresser et s’approcher du meilleur niveau européen. Nous avons eu la chance et l’honneur de pouvoir nous confronter en Champions Hockey Ligue aux meilleures formations européennes, et nous avons pu voir que nous étions capable de rivaliser avec eux. 
En revanche, on a pu voir l’intensité que demande ces matchs et c’est principalement sur cet aspect que je souhaite qu’on progresse la saison prochaine. Le hockey moderne demande une grande intensité et beaucoup de rapidité sur 60 minutes. Il faut être capable de répéter ces efforts à chaque match et cela passe par des entraînements à un rythme élevé.  

rhe76.com : Un mot sur la reprise et la préparation de cette saison qui se fera essentiellement à l’extérieur ?
F. L. : Nous avons effectué une bonne préparation estivale pendant les mois de mai et juin avec trois entraînements par semaine sur la glace à Cléon et la préparation physique encadrée par Gaëtan Périot qui a pris la succession de Gaëtan Brouillard parti à Genève. 
Ces entraînements sur la glace, permettent à cette période de l’année de travailler plus la technique individuelle. Ari Salo a aussi beaucoup d’expérience dans ce domaine. Il a insisté sur le patinage, le maniement et les jeux en espace réduit. Nous avons pu voir une progression au fil des semaines.
Nous nous retrouverons début août à Rouen pour tous les tests physiques et les examens médicaux avant de partir pour trois semaines à Caen afin d’avoir des heures de glace pour s’entraîner. Pendant ces trois semaines nous aurons deux matchs contre Angers et Caen.
Ensuite nous avons été invités au tournoi de Cergy pour trois matchs et au tournoi d’Yverdon les Bains en Suisse pour trois matchs également.
À notre retour, nous irons jouer à Amiens et on enchainera par quatre jours à Dunkerque.
Comme vous pouvez le voir, nous allons passer cinq semaines loin de notre base. Je trouve ça positif, de se retrouver tous ensemble à cette période de la saison pour consolider notre esprit d’équipe. Savoir vivre ensemble est essentiel.
En revanche, je vous laisse imaginer que nourrir, loger et se déplacer a un coût. C’est une situation supplémentaire qui a dû être prise en compte dans notre budget.  

rhe76.com : Un dernier mot ?
F. L. : J’ajouterai juste que je parle souvent des valeurs du club de Rouen auxquelles je suis très sensible pour les faire perdurer, mais je n’oublie pas que nos supporters, nos sponsors et nos institutions publiques font également partie de la réussite des Dragons de Rouen. 
J'espère encore vous voir nombreux à la rentrée pour nous encourager, chanter, nous pousser, même dans les moments difficiles et en contrepartie, j’espère qu’en venant aux matchs des Dragons vous passerez de beaux moments de détente avec du spectacle et des émotions.
Préparez les maillots, les écharpes, les casquettes, révisez vos chansons et rendez-vous le 13 septembre !
Prenez soin de vous.



 PUBLIE LE JEUDI 18 JUILLET 2019
ARRIVEES
Joueur Club
Marc-André THINEL (A)STAFF
RESTENT
Joueur
Fabrice LHENRY (Coach)
Ari SALO (Coach)
DEPARTS
Joueur Club
Gaëtan RICHARD (G)???
Atte MÄKINEN (D)JUKURIT
VIDEOPHOTOS

TSD : l'équipement du gardien par Gaëtan Richard
2019-12-30
DRAGONS DE ROUEN
BUREAUX
25 rue Jean-Philippe Rameau
76000 - ROUEN
02 35 88 96 88
PATINOIRE
Avenue Jacques Chastellain
76000 - ROUEN
ARCHIVES

Saisons :
Categories :


Mentions Légales
Copyright © 2018 - RHE 76 - Tous droits réservés