1/2 finale - match 4 : Rouen en finale !!! <br/> Derby HISTORIQUE : 8-9 (t.a.b) - DRAGONS DE ROUEN
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter nos mentions légales. Fermer X


1/2 FINALE - MATCH 4 : ROUEN EN FINALE !!!
DERBY HISTORIQUE : 8-9 (T.A.B)


Incroyable scénario ce mardi en Picardie. Il faut deux grandes équipes pour réaliser un grand match. Les  2747 spectateurs du Coliséum ont été servis. Les Dragons de Rouen se sont imposés 9-8 après l'épreuve des tirs au but face aux Gothiques d'Amiens, dans le match 3 des 1/2 finale de Ligue Magnus.

Un match de folie, difficilement analysable tant on sera passé par toutes les émotions, toutes les situations de jeu et toutes les erreurs possibles... Un match fou, complet, qui vous replace un derby dans l'histoire !

Début compliqué

Tout commence plein pot dans cette rencontre avec des Gothiques qui rentrent vite et fort dans la partie. Les Dragons sont pressés mais reprennent le dessus grâce à une première supériorité, sans parvenir à la convertir.

De retour à cinq, les Amiénois sont finalement les premiers à ouvrir la marque à 8'29. Un tir de Claireaux plein axe, à mi-hauteur qui trompe Fabrice Lhenry : 1-0.

Un Fabrice Lhenry qui ne pourra rien dix minutes plus tard sur un contre rapide et rondement mené par la paire Bergin-Deniset. Palet perdu à la bleue offensive par les Dragons. Double une-deux devant le portier rouennais et 2-0 à 18'54.

Les hommes de Rodolphe Garnier aurait pu marquer dans ce premier tiers mais se sont heurtés à un très bon Billy Thompson devant le filet adverse. Avantage au score mérité donc pour les Amiénois à la pause.

11 buts dans le deuxième tiers !

La deuxième période commence encore plus mal que ne s'est terminée la première. 27 secondes de jeu : lancer de Bergin. Fabrice Lhenry laisse un rebond et Tomasek reprend à bout portant : 3-0.

La situation semble considérablement se compliquer. Un peu plus encore 80 secondes plus tard, lorsque Valentin Claireaux pourtant très excentré le long de la bande parvient à tromper Fabrice Lhenry qui avait anticipé une passe au deuxième poteau : 4-0 à 21'47.

"Généralement quand tu es mené 4-0 dans le deuxième tiers à Amiens, tu la fermes et tu te dis que tu as perdu", commentera un proche de l'équipe à l'issue de la rencontre.

Mais pas Rodolphe Garnier. S'en est trop pour l'entraîneur rouennais qui décide de sortir son gardien titulaire au profit du jeune Sebastian Ylönen, l'ancien amiénois. "Ce n'était pas prévu évidemment. Mais ça arrive de ne pas être dans le coup", explique le coach rouennais. "Fabrice avait déjà eu du mal lors de précédents matches ici".

Le coup est dur a encaissé pour toute l'équipe. Certes. Mais le coaching va s'avérer payant et va déclencher la réaction rouennaise.  "C'est facile de dire ça après la rencontre", considère l'entraîneur. "Je ne sais pas si c'est le tournant du match. Je ne crois pas. Si on en prend encore quatre autres derrière, on me tombe dessus".

Sauf que le revirement de situation va bien avoir lieu. En plus du changement de gardien, Ilpo Salmivirta est également replacé aux côtés de Carl Mallette et Julien Desrosiers sur le premier trio. Et Anthony Rech entre en jeu sur le troisième bloc avec Jonathan Zwikel et Luc Tardif.

Et moins d'une minute après ces ajustements, Mathieu Brunelle ouvre enfin la marque pour les Dragons : 4-1 à 22'31. Puis Luc Tardif inscrit son premier but de la soirée vingt secondes plus tard (!) à 22'52. Ca fait déjà quatre buts en moins de trois minutes dans ce deuxième tiers. Mais ce n'est pas fini ! Ce n'est que le début d'une deuxième période hallucinante.

Quelques instants plus tard, deuxième jeu de puissance rouennais de la partie. Luc Tardif encore, bien placé devant le filet de Thompson dévie un slap de Calle Bergström et amène le score à 4-3 à 24'40.

Tout redevient possible pour les Dragons et Antoine Richer, l'entraîneur des Gothiques le sent bien. Temps mort demandé par le banc amiénois.

Un arrêt de jeu qui a le mérite de recadrer les joueurs. Mais l'arbitre envoie deux rouennais et un amiénois en prison. 4 contre 3 à suivre. Kévin Hecquefeuille touche une première fois le poteau et parviendra finalement à trouver Bachet qui servira Deniset pour reprendre un avantage de +2 : 5-3 à 28'29.

Mais les Dragons ne lâchent rien et vont réduire la marque en infériorité par... Luc Tardif encore ! Un triplé en six minutes pour le #84 dans cette rencontre. Une passe dans le dos de Jonathan Zwikel et un slap en puissance de 'P'ti Luc" et 5-4 à 28'45. Vous en voulez encore ?

Trente secondes à peine et Carl Mallette y va de son coup de patte. Un rebond devant la cage sur un lancer de Jens Olsson et voilà les deux équipes à égalité : 5-5 à 29'15 !!!

Fin de match étouffante

On est à la mi-match, passée de 5 secondes. Un nouveau jeu de puissance rouennais est en place. Le capitaine rouennais récupère le palet, passe à côté de la cage de Thompson et feinte la transversale pour Julien Desrosiers au second poteau. Le gardien picard tombe dans le panneau et entame sa glissade. Carl Mallette lève finalement la rondelle au premier poteau sous la transversale et 6-5 pour les Dragons !!! Pour la première fois de la partie, les Jaunes et Noirs mènent au score.

L'intensité sur le glaçon est palpable, les joueurs se démènent et en oublient par moment leurs tâches défensives. Déjà 11 buts marqués à la 30ème minute de jeu ou quand les deux meilleures attaques du championnat de France s'affrontent dans un jeu ouvert et débridé.

Le match connaît même un nouveau tournant à 31'39 lorsque le Président de la Fédération Française de Hockey sur Glace et le responsable de la sécurité du Coliséum sont appelés à la table de marque.

Le jeu est arrêté pendant plusieurs minutes en raison d'objets jetés sur la glace. Un arrêt de jeu qui a pour conséquence de casser le rythme fou de ce second tiers temps. Reste que Daniel Babka parvient tout de même à inscrire un nouveau but rouennais à 34'27 : 7-5. Un avantage de deux buts inespéré et inconcevable il y a douze minutes encore.

"Après une telle remontée, avec l'expérience que possède l'équipe, là tu ne dois plus lâcher", estime Rodolphe Garnier. Et pourtant, Paul Deniset parviendra à réduire la marque à 7-6 à 37'32. Un coup du chapeau aussi pour le canadien des Gothiques.

Pfiou.. S'en est fini de ce deuxième tiers incroyable. Historique. 11 buts inscrits en 20 minutes.

Ilpo Salmivirta décisif

Les Gothiques sont dans l'obligation de réagir. Poussés par leur public, ils tentent vaille que vaille et multiplient les assauts sur la cage d'Ylönen maintenu devant le filet jusqu'à la fin de la rencontre.

Les Dragons, eux aussi soutenus par une belle délégation de supporters qui ont fait le déplacement, tiennent bon. Mais ce qui devait arriver arriva. Faute d'avoir pu reprendre une avance de +2, les  Rouennais cèdent devant Grégory Beron au rebond devant la cage et les Amiénois reviennent à égalité : 7-7 à 51'44.

La fin de match est haletante. La rencontre semble pouvoir basculer d'un côté comme de l'autre. Une supériorité offre la possibilité aux Rouennais de prendre l'avantage. En vain... Au contraire, quelques instants plus tard, c'est une double infériorité que doivent défendre les Dragons. Ce qu'ils parviennent à faire pendant 1'50, grâce notamment à des arrêts improbables de Sebastian Ylönen auteur d'une très bonne rentrée en jeu. Malheureusement, à 58'00 et toujours à 3 contre 5, Anthony Mortas touche le fond du filet des Dragons : 8-7.

Il reste deux minutes pour égaliser... Le temps s'égraine... Rodolphe Garnier décide de sortir son gardien à 59'25 et l'improbable se produit. Mathieu Brunelle inscrit son doublé à 21 secondes du terme de la rencontre : 8-8 !!!

La prolongation est inévitable. Dix minutes à 4 contre 4 où Thompson et Ylönen se mettent particulièrement en avant. Personne ne marque. La séance de fusillades est obligatoire pour départager les deux équipes. Fin de match indécise pour une rencontre épique.

Mathieu Brunelle est le premier à s'élancer : raté.
Kowalczyk : raté
Julien Desrosiers, deuxième tireur rouennais, multiplie les touches de puck devant Thompson et... marque avec un peu de réussite !
Deniset est arrêté par Ylönen.
Carl Mallette à la balle de match... Manqué.
Hecquefeuille n'a pas le droit à l'erreur sur la dernière tentative amiénoise... et ne rate pas sa chance : 1-1 après les trois tirs au but réglementaires. La prochaine équipe à prendre l'avantage remportera la rencontre.
Les Amiénois décide de refaire tirer Kévin Hecquefeuille, qui perd cette fois-ci son duel face à Ylönen.
Les Rouennais eux, décident de s'en remettre à Ilpo Salmivirta, comme lors du match 1 de la 1/2 finale de l'an dernier face à Grenoble... superbe feinte du finlandais pour la plus belle réalisation de cette séance. VICTOIRE !!!

Score final : 8-9. Improbable.

17ème victoire consécutive pour les Dragons de Rouen.

Les Rouennais sont donc qualifiés pour la finale des Play-offs de Ligue Magnus.
Match 1 et 2, mardi et mercredi prochain sur l'île Lacroix.

La billetterie ouvrira ce jeudi à 9h30 aux bureaux de la grand-Mare et en ligne sur rhe76.com.
Tarif 25€.


Dans l'autre 1/2 finale, Strasbourg mène la série 2 manches à 1 face à Angers. Match 4 ce mercredi.


Retrouvez le fil du match ici. Les photos de la rencontre ici.


Amiens - Rouen : 8-9 (2-0 / 4-7 / 2-1 / 0-1)

08'29 : 1-0 : Valentin CLAIREAUX (Julian MARCOS)
18'54 : 2-0 : Paul DENISET (Kevin BERGIN)
20'27 : 3-0 : Martin TOMASEK (Kevin BERGIN)
21'47 : 4-0 : Valentin CLAIREAUX
22'31 : 4-1 : Mathieu BRUNELLE (Carl MALLETTE; 25: Ilpo SALMIVIRTA)
22'52 : 4-2 : Luc TARDIF (13: Jonathan ZWIKEL)
24'40 : 4-3 : Luc TARDIF (8: Calle BERGSTROM; 24: Marc André THINEL) [5-4]

28'29 : 5-3 : Paul DENISET (15: Vincent BACHET; 84: Kevin HECQUEFEUILLE) [4-3]
28'45 : 5-4 : Luc TARDIF (13: Jonathan ZWIKEL; 20: Daniel BABKA) [4-5]
29'15 : 5-5 : Carl MALLETTE (67: Jens OLSSON) [4-5]
30'05 : 5-6 : Carl MALLETTE [5-4]
34'27 : 5-7 : Daniel BABKA (24: Marc André THINEL)

37'32 : 6-7 : Paul DENISET (21: Kevin BERGIN; 84: Kevin HECQUEFEUILLE)
51'44 : 7-7 : Grégory BERON (42: Martin TOMASEK; 87: Teddy TRABICHET)
58'00 : 8-7 : Anthony MORTAS (23: Pavel KOWALCZYK; 7: Romain BAULT) [5-3]
59'39 : 8-8 : Mathieu BRUNELLE (24: Marc André THINEL; 42: Julien DESROSIERS)
70'00 : 8-9 : Ilpo SALMIVIRTA





 PUBLIE LE MERCREDI 23 MARS 2011
DERNIER MATCH

MERCREDI 29 MARS 2017
Play-Offs - Finale Match 2 (PLAY-OFFS)
5 - 3
GAP
ROUEN
FINAL
1 2 3 T
GAP
2 2 1 5
ROUEN
1 1 1 3
Feuille de Match

PROCHAIN MATCH
SAMEDI 01 AVRIL 2017 - 20H00
Play-Offs - Finale Match 3 (PLAY-OFFS)
0 - 0
ROUEN
GAP
1 2 3 T
ROUEN
GAP
BILLETS
DEVENEZ PARTENAIRE
Vous souhaitez devenir partenaire du RHE76 ?
Merci de contacter l'agence Mark'Events
Contact : 02 35 600 006 Site internet : www.markevents.com